Observatoire de Lille


Vous êtes ici : Accueil > Patrimoine > Présentation

Patrimoine

Un peu d'histoire

Robert Jonckheere, héritier d’un industriel du textile belge, a fait construire à Hem son propre observatoire pour assouvir sa passion de l’astronomie. Achevé en 1909, il est équipé d’une lunette, d’une station météorologique et rivalise avec les plus grandes lunettes des observatoires professionnels de France. R. Jonckheere fut le 2ème plus grand découvreur d’étoiles doubles au niveau mondial. Le 6 juillet 1912, l’Observatoire est dénommé « Observatoire de l’Université de Lille » par décret ministériel.

Après la première guerre mondiale et les difficultés économiques qui suivirent, Robert Jonckheere doit se séparer de son Observatoire. Albert Chatelet, Recteur de l’Académie, décida de construire un observatoire plus proche des étudiants qui recevrait les équipements de celui de Hem. L’Observatoire de Lille a été inauguré le 8 décembre 1934.

Le projet a également été porté par Joseph Kampé de Fériet et le premier directeur de l’Observatoire, Charles Galissot de 1934 à 1951, puis ce fut Vladimir Kourganoff de 1953 à 1962 et Pierre Bacchus de 1962 à 1986. Irène Stellmacher prit ensuite la direction jusqu’en 2003, date à laquelle Alain Vienne l’a remplacée.

Patrimoine Culturel

L’Observatoire a acquis de nombreux instruments scientifiques et une riche bibliothèque. Parmi ces instruments, le plus symbolique est la grande lunette, mais on peut aussi citer deux théodolites d’époques différentes, un sidérostat de la fin du 19ème siècle, des horloges astronomiques, le micromètre à fils de Robert Jonckheere, un spectographe, une station de radiodétection des météores.

La lunette

La lunette, installée sous la coupole, fait partie des plus grandes que l’on peut trouver en France. De 325 mm de diamètre et 6 m de focale, elle occupe une place centrale dans l’Observatoire. Elle permet aux étudiants de s’initier à l’observation et aux chercheurs de faire des mesures astrométriques d’objets brillants.